Cocini
Cochons d'inde | Hamsters nains | Hamsters syriens | Gerbilles | Souris domestiques | Rats domestiques

Les Cochons d'inde

D’où sont-ils originaires et où vivent-ils?

Les Cochons d’inde sont originaires d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Ils descendent directement du Cochon d’inde sauvage, dont il existe, dans ces régions, diverses variétés de différentes tailles. Le passage de la vie sauvage à la vie domestique a eu lieu entre 9000 et 3000 ans avant Jésus-Christ. Sans doute les Cochons d’inde sauvages ont-ils été attirés par les restes de nourritures des humains. Le Cochon d’inde est à l’origine un animal vivant en groupe ; on le trouve dans les paysages ouverts, de la plaine à la haute montagne. Le Cochon d’inde n’habite pas de terrier creusé par lui-même, mais se cache volontiers dans les hautes herbes. Il vit en moyenne de 4 à 6 ans ; certains peuvent, cependant, atteindre un âge d’environ 10 ans.

Caractéristiques.

Le Cochon d’inde fait partie de la famille des Caviae, une branche importante de la famille des rongeurs. Ces animaux ne peuvent pas se tenir sur leurs pattes de derrière et ne tiennent pas leur nourriture entre leurs pattes de devant comme le font les autres rongeurs. Ils produisent toutes sortes de sons et savent très bien communiquer. Ils reconnaissent celui qui les soigne et le font très bien entendre. Leur odorat est également parfaitement développé ; nombreux sont les Cochons d’inde qui – lorsque quelqu’un ouvre le réfrigérateur – poussent des cris dans l’espoir d’obtenir une friandise. Il existe plusieurs variétés et plusieurs coloris de Cochons d’inde domestiques. Ils sont donc tous différents du point de vue du caractère, du poids (900-1500 g), etc. Le Cochon d’inde n’attaque l’homme que lorsqu’il est extrêmement paniqué ; il s’élève facilement.

 

Dans quel habitat un Cochon d’inde se sent-il à l’aise?

Avant d’acheter une cage, il convient de savoir combien d’animaux celle-ci devra héberger. Pour un seul Cochon d’inde, les dimensions minimales de la cage doivent être 60 x 40 cm (longueur/largeur). Pour plusieurs d’animaux, les dimensions de la cage doivent s’accroître proportionnellement. La hauteur de la cage n’est pas très importante, car les Cochons d’inde ne savent ni grimper, ni sauter haut. Veillez à ce que la cage ne soit pas exposée à l’humidité ou aux courants d’air. Il est souhaitable de fournir à l’animal une petite « maison » ou autre abri. La cage ne doit pas être exposée à la lumière directe du soleil pour éviter à l’animal tout malaise dû à la chaleur. La litière qui tapisse le fond de la cage se compose de copeaux de bois recouverts de paille. L’animal doit toujours disposer de suffisamment de foin et d’eau. Il est nécessaire d’utiliser une mangeoire lourde (qui ne puisse pas se renverser) pour le fourrage concentré. Placé à l’extérieur de la maison, l’habitat du Cochon d’inde doit répondre aux mêmes exigences ; il convient cependant de le protéger contre d’autres animaux, comme les chats, les chiens et les oiseaux de proie. A l’intérieur, l’animal ne peut circuler en liberté que s’il n’est pas exposé aux courants d’air au niveau du sol. Les Cochons d’inde ne sont pas propres et peuvent se mettre à ronger un peu partout. Faites attention aux fils électriques ! La cohabitation de deux mâles dans une même cage est souvent source de bagarres.

 

 

Le menu journalier.

Le Cochon d’inde est un herbivore ; il a un tube digestif très long. Il est délicat et difficile dans le choix de son alimentation. Il lui manque une enzyme lui permettant de fabriquer la vitamine C, c’est pourquoi il convient de veiller à un apport suffisamment (20 mg) de cette vitamine dans sa nourriture journalière. Il est d’importance capitale de lui donner suffisamment de fruits et de légumes tous les jours. Lorsque le menu est sain, il n’est pas nécessaire d’ajouter des suppléments vitaminés. Cependant les animaux en gestation ou convalescents ont besoin d’un supplément de vitamine C pouvant être administré en comprimés ou en gouttes. Il est préférable de les administrer soi-même à l’animal. Le Cochon d’inde mange environ 80 fois en vingt-quatre heures. C’est la raison pour laquelle il ne doit jamais manquer de nourriture ou de foin de bonne qualité. Il doit également pouvoir disposer d’eau fraîche, ce qui est d’importance capitale. Lorsque vous lui donnez une nourriture mixte, contrôlez la date limite de conservation du produit, la vitamine C disparaît, en effet, rapidement dans cette nourriture. En complément de la nourriture mixte, vous pouvez toujours donner une friandise qui ne doit cependant pas supplanter la nourriture de base.

 

Comment manipuler un Cochon d’inde ?

C’est facile de manipuler un Cochon d’inde. Glissez prudemment une main sous le ventre et placez l’autre sur le dos. Veillez à ce que la tête du Cochon d’inde soit dirigée vers vous et tenez-le le plus près possible de votre corps, ce que le Cochon d’inde apprécie beaucoup. Pour lui couper les ongles, il est conseillé de la prendre sur les genoux. Ne coupez pas les ongles trop courts.

La reproduction des Cochons d’inde.

Le Cochon d’inde domestique peut se reproduire tout au long de l’année. Il est conseillé d’attendre que les animaux atteignent l’âge de 5 mois et un poids minimal de 500 grammes avant de leur permettre de se reproduire. Il est préférable de ne pas faire d’élevage avec des femelles de Cochons d’inde (truies) qui n’ont pas encore eu de portée après leur première année, ceci compte tenu de problèmes de souplesse du bassin. La femelle est féconde tous les seize jours et durant quelques heures ; les petits (de 2 à 4) naissent au bout de 65 à 70 jours. Ils sont le portrait miniature de leurs parents. Ils peuvent quitter leur mère au bout de ± 5 semaines. Avant de faire de l’élevage, il convient de s’informer des possibilités de placement des petits.

 

Veillez à sa santé.

Bien nourri et bien logé, le Cochon d’inde est rarement malade. Il peut cependant souffrir de parasites. Les poux, la gale ou les mycoses peuvent faire leur apparition l’été. Ces inconvénients se traitent heureusement bien et disparaissent rapidement. Attention aux mycoses qui se transmettent à l’homme. Une croissance trop importante des dents peut parfois empêcher le Cochon d’inde de se nourrir. Notez le poids de l’animal sur une courbe de poids : c’est un moyen de contrôle idéal. En cas de maladie, consultez un vétérinaire connu pour son expérience spécifique dans le domaine des maladies du Cochon d’inde.